lundi 8 février 2016

Mairie indigne : Haro sur les éboueurs !


Afficher l'image d'origine
Crédit photo : Courrier Picard
A Cognac comme au plan national, chaque jour qui passe amène un nouveau renoncement, une nouvelle couche de ripolinage genre droite-droite ! Le dernier en date est ce coup fourré crapuleux, indigne de quelqu’un qui prétend être de gauche : interdire la vente des calendriers aux éboueurs. On n’en croit pas ses yeux. Ce sont encore et toujours les mêmes qui sont la cible de telles décisions aussi iniques que ridicules.






Afficher l'image d'origine
Crédit photo : France TV Info
Le virus Zika aurait-il frappé ? La Cour des Comptes, déjà invoquée récemment pour d’autres dossiers, est-elle responsable de cet égarement ? Que Nenni ! selon la Municipalité, la vox populi aurait frappé, si on en croit la presse locale :
‘La raison est écrite noir sur blanc sur la lettre adressée par le service urbanisme et environnement de la mairie : «Chaque année la mairie est saisie de plaintes de la part de Cognaçais ne comprenant pas être sollicités par des personnes se présentant en tant qu’agent chargé d’une mission de service public.» Michel Gourinchas ajoute : «C’est inscrit dans le règlement du contrat de marché public passé avec Véolia, il est interdit aux agents de proposer des calendriers en fin d’année.» France Guichard, entouré d’un collègue, lui aussi à la CGT, Nabil Bouhoudi et de Richard Verguin, secrétaire au développement syndical à l’union locale de Cognac, renvoie le maire de Cognac dans les cordes : «Aucune loi ne justifie cet article du contrat. D’ailleurs quand on questionne Véolia, on dit que c’est la volonté du maire et quand on demande aux élus ils disent que c’est Véolia.»’ (source Charente Libre Samedi 30/01/2016)


Photo Pierre-Alain Dorange
Les choses sont claires : non seulement Monsieur le Maire en « bon » homme de Gauche qu’il est (!) est un fanatique des délégations de service public et des Contrats public-privé, pour le plus grand bonheur des multinationales du calibre de Véolia, mais en plus il profite insidieusement des contrats de marché pour y inscrire des dispositions qui ne sont absolument pas prévues par la Loi ! Sans doute, a-t-il été inspiré par la préfecture de Paris qui a commis un arrêté en… 1955.

Il est vrai que la période est difficile et qu’il reste 800 000 € à trouver pour boucler le budget… Sans doute est-ce plus facile de détrousser les plus faibles que les seigneurs de la finance !

Un homme de Gauche qui se respecte devrait avoir pour premier souci de protéger ses administrés et les personnels les plus fragiles au plan social.
Un homme de Gauche qui se respecte devrait avoir comme réflexe élémentaire d’agir pour maintenir les traditions du monde ouvrier qui permettent d’exprimer une fois l’an ses remerciements et sa solidarité avec ceux qui tous les jours mettent les mains dans le cambouis pour leur assurer une vie confortable.

Ça fait partie des valeurs de Gauche de plus en plus « oubliées » par le premier magistrat de la commune.

Il est indispensable de le lui rappeler !